• Acronyme :
    DACOTA
  • Référence :
    1053
  • Domaine de recherche :
    Sciences de la Terre et de l'Univers
  • Région :
    Antarctique
  • Site :
    Dacota
  • Responsable du projet :
    Le Meur Emmanuel

Dynamique des glaciers côtiers et rôle sur le bilan de masse global de l'Antarctique, zone atelier du glacier de l'Astrolabe, Terre Adélie

Afin de mesurer et mieux comprendre la dynamique des glaciers émissaires de l’Antarctique de l’Est, la zone atelier du glacier de l’Astrolabe a été sélectionnée. Elle contribue aux données de l’observatoire fédérateur CRYOBS-CLIM (https://cryobsclim.osug.fr/) dont le but est de mieux cerner la relation entre les changements environnementaux (plus spécfiquement ceux du climat) et l’évolution résultante des glaciers et calottes. Cette relation opère à deux niveaux principaux : (i) les changements climatiques génèrent des changements dans le bilan de masse en surface, lequel impacte indirectement sur l’environnement et (ii) ces mêmes changements climatiques constituent la condition aux limites principale dans l’évolution des masses glaciaires. Si le premier volet est essentiellement traité par l’observatoire GLACIOCLIM (Programme IPEV 411), le présent programme quant à lui s’intéresse à ces changements dynamiques induits par le bilan de masse en surface et aussi, dans une moindre mesure, par certaines variables climatiques directes (essentiellement la température) et apparaît ainsi très complémentaire du programme GLACIOCLIM. Parce que dans son cheminement à la mer, plus de 80 % de la glace continentale antarctique transite par les glaciers émissaires de l’Est,  comprendre le fonctionnement et être capable de modéliser le comportement présent et futur de ces glaciers est fondamental dans le cadre de l’étude du niveau des mers.L’approche presentée ici est double en proposant dans un premier temps un suivi exhaustif du glacier école afin de saisir les particularités de la dynamique des glaciers émissaires marins et alimenter les modèles d’écoulement correpondants. Les résultats qui s’en suivront seront ensuite dans un second temps appliqués à la modélisation plus large échelle des glaciers de l’ensemble du secteur de Wilkes – Terre Adélie, dont la contribution au niveau des mers est majeure et doit être mieux contrainte. Le gros des activités de terrain proposées dans le cadre du présent programme concerne le premier volet de suivi intensif du glacier de l’Astrolabe. Pour ce qui est du second volet, il est réalisé en collaboration avec l’Université du Texas sous la forme de campagnes géophysiques aéroportées. Les mesures correspondantes permettent de caractériser l’environnement des gros glaciers émissaires (topographies de surface et du fond rocheux, délimitation des zones respectivement flottantes et posées..) afin de pouvoir modéliser le comportement futur de l’ensemble de la zone concernée.