Impact du changement global sur le benthos et les habitats marins des Iles Kerguelen. Etablissement d'une ligne de base pour le suivi écologique et génétique, la protection et la conservation

Le projet PROTEKER est un programme pilote qui a pour objectif de constituer une ligne de base pour le suivi et l’évaluation des changements climatiques attendus sur les écosystèmes marins côtiers de Kerguelen. Dans toutes les mers du monde, ces écosystèmes, généralement riches d’une forte biodiversité, sont particulièrement impactés par les changements environnementaux. Les écosystèmes marins côtiers de Kerguelen ont été relativement peu étudiés et sont encore mal connus et inventoriés de nos jours. Le projet PROTEKER doit permettre l’inventaire et les suivis écologique et génétique de ces écosystèmes et a aussi pour ambition finale de fournir des critères scientifiques pour les politiques de protection et de conservation des environnements côtiers de Kerguelen. La première phase du projet (2011-2014) a permis de réunir toutes les anciennes données disponibles et de sélectionner et instrumenter des stations de référence pour la mise en oeuvre d’une seconde phase opérationnelle. Cette seconde phase consistera en une approche pluri-disciplinaire qui intègrera l’étude de tous les niveaux de la biodiversité, des espèces aux communautés, par l’analyse des paramètres abiotiques de l’environnement, la cartographie d’habitats, la génétique des populations, la génomique, les analyses d’écologie fonctionnelle et macro-éologiques (modèles de niche). Les résultats attendus devront permettre de produire des modèles de distribution de la biodiversité marine côtières à Kerguelen et de sensibilité aux changements environnementaux attendus.