• Acronyme :
    NUNA
  • Référence :
    1043
  • Domaine de recherche :
    Sciences de l'homme et de la société
  • Région :
    Arctique, Canada
  • Responsable du projet :
    Joliet Fabienne Jeanne

Perceptions et représentations (Inuits, Cris, Occidentaux) des paysages dans le projet de Parc National Tursujuq (Nunavik)

Cette recherche porte sur la question de l’imagibilité du territoire et de la société inuit par les Inuit eux-mêmes : celle de leurs paysages familiers et de leur peuple mais aussi des paysages et des peuples différents rencontrés à l’occasion de leurs voyages. L’imagibilité est à la fois le moyen et l’art de représenter par l’image, dans une société où l’imagerie occidentale est toujours plus prégnante mais où parallèlement l’imagerie inuit se développe et se conforte. Tel qu’observé dans la première partie de ce programme et des travaux préparatoires sur l’imagibilité, la photographie inuit « du dedans » est l’expression d’aspirations culturelles et patrimoniales, une clé d’interprétation des changements sociaux et environnementaux et une assise aux ambitions géopolitiques (co-gouvernance et Plan Nord) le plus souvent figurées par le regard occidental (à leur place). La visibilité est le corrélat de l’imagibilité. Cette recherche vise également, par le biais d’incitations participatives inuit, à faire connaître ces photographies inuit du territoire et de la société aux côtés, voire à la place, des images produites par les Qallunaat.