• Acronyme :
    SICKVEST
  • Référence :
    1117
  • Domaine de recherche :
    Biologie Humaine
  • Région :
    Antarctique, Astrolabe
  • Responsable du projet :
    Besnard Stephane

Le mal de mer sur l'Astrolabe : caractérisation et évaluation de contre-mesures pharmacologiques pendant les rotations de missions.

Environ 80% des personnes embarquées lors des missions de rotation du bateau Astrolabe souffre d’un syndrôme de mal des transports avec parfois un risque de déshydratation très important. Notre unité spécialisée dans l’étude fondamentale du système vestibulaire (oreille interne), organe sensoriel à la base du conflit visuo-vestibulaire induisant ce syndrome, assure également le support médical des vols paraboliques (vol reproduisant l’apesanteur) où ce syndrome est également fortement présent. L’Astrolabe étant par voie de conséquence un stimulus fort et reproductible dans le déclenchement du mal de mer, notre objectif est de caractériser les critères déclencheurs les plus les plus importants (profil psychologique, types de mouvement du bateau) et de comparer 4 protocoles de traitement du mal des transports (un protocole par an) avec une évaluation et un suivi médical lors de chaque rotation de l’Astrolabe. Ce travail sera réalisé en collaboration entre l’INSERM U 1075 (France) et le laboratoire de recherche militaire VIPER (Ecole Royale Militaire, Belgique) spécialisé dans les environnements extrêmes.