• Acronyme :
    ERISI
  • Référence :
    1170
  • Domaine de recherche :
    Biologie Humaine
  • Région :
    Antarctique, Subantarctique
  • Responsable du projet :
    Trousselard Marion

Etude sur l'évolution de la relation entre les individus et leur étroite spacialité au cours d'un séjour dans un environnement extrème et inhabituel et / ou isolé et confiné dans la perspective d'une prise en compte du stress adaptatif

Le protocole d’évaluation de la perception sensorielle ERISI, 2e année, volet PerSens, vise à étudier les modifications de perception sensorielles éventuelles qu’ont à connaître les personnels en mission/séjour de longue durée en environnements extrêmes & inhabituels (EUE – ex. : bases antarctiques/subantarctiques – jusque 14 mois sur le terrain) ou isolés & confinés (ICE – ex. : sous-marine de la Marine nationale – embarqués de 70 à 90 jours). Si, dans la littérature scientifique, il existe des pistes qui indiquent que les sens, considérés indépendamment les uns des autres, sont éprouvés par de telles expériences, aucune recherche holistique n’a pour le moment permis de mesurer quel est réellement l’impact d’un séjour de longue durée en ICE/EUE sur la perception sensorielle des individus et, par voie de conséquence, l’impact de ces éventuelles modifications de perception sur leur moral, leur niveau de stress et/ou leur performance. Cette étude s’attachera à l’évaluation des perceptions (1) visuelle, (2) olfactive, (3) gustative, (4) tactile, (5) auditive des individus ainsi qu’à l’évaluation de leur proprioception et prise en compte de leur schéma corporel, sur un schéma d’investigation « en début », « au cours », « à la fin » de mission/séjour.