La faune et la flore

Email This Page

La situation géographique et les conditions climatiques sont à l’origine d’ un ensemble d’écosystèmes étonnants, sensibles aux moindres variations. Mais malgré ces conditions extrêmes, les régions arctiques, loin d’être désertiques et désertées, offrent une grande diversité végétale et animale.

La Flore

La flore est principalement représentée par les végétaux composant la toundra qui recouvre le pergélisol. Ce sol gelé empêche les racines des arbres de puiser en profondeur les éléments nécessaires à leur croissance. C’est pourquoi les arbres sont absents de ces régions. La ligne de démarcation entre les régions boisées et les régions non boisées s’appelle « limite de l’arbre ». Elle est souvent utilisée par les naturalistes comme frontière théorique entre l’Arctique et le Subarctique.

Plancton et Krill

La rencontre des courants marins nord-sud fait des mers arctiques des eaux d’une extrême richesse en micro-organismes (plancton et krill), base alimentaire d’Invertébrés et de Vertébrés dont un grand nombre se concentre aux abords des polynies (étendues de mer libre dans la banquise), des chenaux, des côtes libres de glace et aux marges de la banquise.

Les Mammifères

Arc-Faune-NicolasLEVIAVANT-2009-IPEV-63Les Mammifères, qu’ils soient terrestres ou marins, sont remarquablement bien adaptés au monde arctique. Ils ont développé des caractéristiques telles que des poils creux, une épaisse couche de graisse ou une augmentation de la taille, qui leur permettent de résister au froid.

Les principaux mammifères terrestres sont : l’ours polaire, le renne (ou caribou), le boeuf musqué, le renard polaire, le glouton, le lemming, etc.

Les mammifères marins sont représentés par 6 espèces de phoques, 2 espèces d’otaries et les morses (Pinnipèdes) ; 11 espèces de cétacés à dents (Odontocètes) tels que le béluga et le narval et 8 espèces de cétacés à fanons ( Mysticètes) tels que la baleine à bosse et le rorqual bleu qui se nourrissent du krill qui abonde dans les eaux arctiques.

Les Oiseaux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux vit dans les régions arctiques, mais rares sont les résidents permanents (faucon gerfaut, chouette harfang, lagopède, grand corbeau, mouette ivoire, etc.). Il n’y a pas de manchot en Arctique ! En effet, il ne faut pas les confondre avec les pingouins qui eux vivent au nord, mais qui peuvent tous voler (depuis la disparition du grand pingouin qui était le seul à ne pas pouvoir voler).