Le climat

Email This Page

Il est difficile de caractériser un seul climat arctique. En effet, le Grand Nord englobe différents types de régions où le climat peut être relativement différent d’un endroit à l’autre.

Arc-Paysage-NicolasLEVIAVANT-2008-IPEV-435Le climat varie en fonction de la latitude (plus ou moins au nord), de la distance par rapport aux côtes (il fait en général plus froid dans les terres), de la présence ou non de courants marins (comme le Gulf Stream qui réchauffe les côtes de la Scandinavie), de l’altitude, des reliefs, etc.

Au sein d’une même région, comme dans l’Alaska, il peut ainsi exister plusieurs climats. De plus, dans les régions polaires, le bilan radiatif au sommet de l’atmosphère est déficitaire, c’est-à-dire qu’il y a plus de pertes de chaleur que de gains. Ce phénomène est lié à une déperdition énergétique qui s’explique par :

  • Le rayonnement solaire perd un maximum d’énergie pour atteindre les pôles car la traversée de l’atmosphère se fait toujours plus en biais, donc toujours plus longue au fur et à mesure que l’on se dirige vers les pôles. La quantité d’énergie reçue pour une même surface est donc moins importante dans les régions polaires que dans les régions équatoriales. Ceci est de plus accentué par la rotondité de la Terre et son inclinaison.
  • Ensuite, la neige et la glace jouent un rôle. Alors que la surface de la Terre et l’atmosphère renvoient en moyenne 30% de l’énergie solaire, cette réflexion est accentuée par la blancheur de la neige, qui renvoie vers l’espace 80% de la lumière incidente.

Arc-Paysage-NicolasLEVIAVANT-2009-IPEV-99Ces variables influent sur le climat arctique. Un climat qui se caractérise par la disparité de ses saisons, l’inclinaison de la Terre par rapport au Soleil se traduisant dans la majeure partie de la région par l’existence de saisons à la longueur très variable :

l’hiver dure environ 9 mois (dont 6 mois de nuit polaire pour les régions les plus au nord), l’été est 3 fois moins long tandis que le printemps et l’automne s’apparentent à des périodes de transition qui n’excèdent pas quelques semaines. À Resolute au Canada (74°N), la période exempte de gel se réduit à 9 jours en moyenne par an !

Aussi rigoureux soit-il, le climat arctique le serait pourtant encore davantage s’il ne profitait de l’apport de chaleur par les courants océaniques et atmosphériques en provenance des régions chaudes. Le climat y est donc plus « clément » qu’en Antarctique.

L’alternance de jour et de nuit polaires : Cycle annuel de la lumière

L’Arctique est souvent décrit comme une zone de complète obscurité pendant l’hiver et de jour polaire (soleil de minuit) pendant l’été. En réalité, il existe peu d’endroits sur Terre où l’ensoleillement montre autant de variations dans sa luminosité en raison du faible angle de réflexion du Soleil sur les montagnes, la neige et le ciel pendant de longues périodes. Au nord du Cercle polaire arctique, le Soleil disparaît pendant l’hiver de quelques jours à plusieurs mois selon la latitude. Ce graphe indique la durée du jour à Holman dans les Territoires du Nord-Ouest dans l’Arctique canadien (70°44’N – 117°43’O).

ZOOM SUR...

Cycle annuel de la lumière
http://www.grida.no/graphicslib/Search?q=arctic