L’Astrolabe

Email This Page

Consulter le calendrier 2017/2018 de l’Astrolabe


Au départ du port d’Hobart en Tasmanie, la base Dumont d’Urville en Terre Adélie est desservie par le navire L’Astrolabe.

L’Astrolabe est un navire brise-glace (Classe IB5 du Code Polaire) construit en 2017 dans le cadre d’un partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), l’Institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV) et le Ministère de la défense (Marine nationale (MN)). Le partenariat se fait via la création d’un groupement d’intérêt public entre les TAAF et la MN et une convention entre la MN et l’IPEV.

Armé en permanence par la marine, le navire effectue deux types de missions :

  • Des missions de soutien à la logistique Antarctique : transport de fret et de passagers entre l’Australie (Hobart, Tasmanie) et la base Dumont d’Urville, en Terre Adélie, pendant 120 jours (été austral) au profit de l’IPEV et des TAAF. Dans le cadre de la coopération scientifique internationale entre la France et l’Australie, des missions de ravitaillement sont également susceptibles d’être effectuées, sur demande de l’IPEV, au profit de l’Australian Antarctic Division (AAD).
  • Des missions Défense : missions de souveraineté dans le sud de l’Océan indien à partir de la Réunion, le reste de l’année, en remplacement du patrouilleur austral l’Albatros.

Ainsi, L’Astrolabe effectue quatre à cinq voyages par an entre novembre et février pour ravitailler les bases de Dumont d’Urville et Concordia, le matériel pour cette dernière station étant acheminé, depuis Cap Prudhomme, par convois terrestres. Pouvant emporter près d’une quarantaine de passagers à chaque voyage, ce navire joue un rôle essentiel également dans l’acheminement des personnels scientifiques et techniques sur ces stations.

L’Astrolabe est également utilisé pour des campagnes scientifiques hauturières (valorisation du transit Hobart – DDU : programmes MINERVE, SURVOSTRAL…) ou de courtes campagnes côtières, lorsque les conditions de glace de mer le permettent.

La glace de mer autour de Dumont d’Urville : un contexte en évolution

Pendant l’hiver austral, la banquise s’étend généralement très largement autour de l’Antarctique et ne permet aucun accès par voie maritime durant cette période.

La première rotation du navire R0 était jusqu’en 2012 programmée fin octobre, au tout début de l’été austral. Celle-ci permettait l’acheminement des équipes techniques et du matériel préparant les traversées terrestres à destination de la base Concordia. Les conditions de glaces encore incertaines à cette époque, obligent l’embarquement de deux hélicoptères à bord du navire, guidant son approche à travers le « pack » et permettant les transports depuis le bord.

Depuis 2012, les conditions de glace à l’approche du continent Antarctique se sont modifiées et la banquise se maintient pendant l’été austral obligeant l’IPEV à s’adapter pour effectuer le déchargement du navire (débarquement sur banquise).

Caractéristiques de L’Astrolabe :

  • Longueur hors tout : 72 m
  • Largeur : 16 m
  • Tirant d’eau : 5,30 m
  • Tonnage : 1,200 t
  • Capacité personnels (équipage/passagers) : 60
  • Vitesse : 14 Kt
  • Propulsion diesel : 4 x 1600 kW
  • Générateurs : 2 x 500 kWe
  • Générateur de secours : 1 x 150 kWe
  • Propulseur d’étrave : 500 kW
  • Helideck