Pollution en Alaska, Chimie de l'Arctique - Analyse climatologique

L’objectif principal du projet ALPACA (Pollution Alaskienne et Analyse Chimique) est d’acquérir de nouvelles connaissances sur les processus régissant la formation et la distribution des aérosols provenant de sources locales de pollution dans l’Arctique en hiver et au début du printemps. À cette fin, ce projet apporte une contribution majeure et bénéficie d’une importante campagne internationale sur le terrain prévue à Fairbanks, en Alaska, pendant les hivers 2019/20 et 2020/21 dans le cadre du programme international ALPACA (supporté par IGAC/IASC PACES). Une combinaison de données collectées sur le terrain, d’analyse de composition chimique en laboratoire, d’analyse d’observations et de modélisation atmosphérique sera utilisée pour mieux comprendre et simuler les sources d’aérosols en Arctique, les interactions entre les processus chimiques et dynamiques (couche limite) qui influencent les aérosols, et les impacts des aérosols de sources anthropiques locales sur le climat par rapport aux sources éloignées de polluants transportés des latitudes moyennes (Arctic Haze). Ce projet réunit 7 groupes français complémentaires travaillant sur la chimie et la dynamique de l’atmosphère ainsi que des géochimistes travaillant sur les isotopes. Ce projet nécessite un soutien pour les campagnes de terrain en Alaska.