• Acronyme :
    GEOMAGNETISM/OBS
  • Référence :
    139
  • Domaine de recherche :
    Sciences de la Terre et de l'Univers
  • Région :
    Antarctique, Subantarctique, Concordia, Terre Adélie, Terre Adélie, Amsterdam - St Paul, Amsterdam - St Paul, Crozet , Crozet, Kerguelen, Kerguelen
  • Site :
    Site de l'UNISTRA:
  • Responsable du projet :
    Chambodut Aude

BCMT-EOST : les cinq observatoires magnétiques français des territoires australs et antarctiques (AMS, CZT, DMC, DRV & PAF)

Les 5 observatoires magnétiques permanents (Amsterdam, Crozet, DômeC/Concordia, Dumont d’Urville et Kerguelen) sont localisés dans des lieux éloignés et isolés. Ils se révèlent donc capitals pour l’observation du champ magnétique interne mais également pour l’étude des phénomènes engendrés par le vent solaire à la surface du globe (géoeffectivité). Ces 5 observatoires répondent aux normes et standards internationaux de plus haute qualité grâce aux développements de procédures et chaînes d’acquisitions spécifiques. Le champ magnétique de la Terre est enregistré en continu avec des taux d’échantillonnage de 1 seconde. Les mesures manuelles absolues des composantes du champ magnétique sont également effectuées journellement tout au long de l’année. Le traitement des données et, leur diffusion, auprès du Bureau Central de Magnétisme Terrestre (SNO-BCMT) comme auprès des centres mondiaux de données géophysiques (WDC pour le géomagnétisme – World Data Centers, INTERMAGNET) sont effectuées toutes les 12h UT grâce au système d’acquisition intégrant des protocoles d’expéditions. La continuité, la qualité, la stabilité et l’homogénéité de ces observations sont de première importance pour leur utilisation en continue par l’ensemble de la communauté scientifique. Nous prévoyons de maintenir ou améliorer la qualité des données, améliorer la robustesse des chaines d’enregistrement et distribution des données, et améliorer leur valorisation nationale et internationale.