• Acronyme :
    ESCAPE2-Arctic
  • Référence :
    1042
  • Domaine de recherche :
    Univers
  • Région :
    Arctique, Canada / Nunavut and Nunavik
  • Site :
    Université de Laval :
  • Responsable du projet :
    Domine Florent

Ecosystèmes - neige - climat - rétroactions du pergélisol

Le pergélisol affecte 20% des surfaces
terrestres de l’hémisphère Nord. Sa fonte causée par le réchauffement global
pourrait libérer des dizaines de Pg de carbone sous forme de CO2 et CH4 dans
l’atmosphère, représentant une rétroaction positive majeure au réchauffement
climatique. La fonte du pergélisol impacte aussi les communautés nordiques et
le développement de l’Arctique. Ce projet vise à améliorer (1) notre prédiction
de l’évolution du régime thermique du pergélisol ; (2) notre compréhension
des échanges de carbone entre le pergélisol et l’atmosphère. Pour la première
question, l’accent sera mis sur les interactions neige-végétation, et notamment
sur les processus physiques induits par la croissance de la végétation et qui
modifient la conductivité thermique de la neige, de manière à poursuivre et
compléter les avancées permises lors des 4 années précédentes. Pour la deuxième
question, l’accent sera d’abord mis sur le site d’Umiujaq, ou le sol est pauvre
en carbone et où la croissance de la végétation a permis un stockage récent de carbone
dans le sol. Ultérieurement, le site de Bylot, plus riche en carbone, sera
étudié.