• Acronyme :
    MicroLife 2
  • Référence :
    1192
  • Domaine de recherche :
    Sciences du vivant
  • Région :
    Arctique, AWIPEV - Ny Alesund / Gruvebadet
  • Site :
    Ecole centrale de Lyon :
  • Responsable du projet :
    Larose Catherine

Micro organismes vivant dans l'Arctique

L’Arctique est une région d’importance stratégique croissante pour l’Europe. En conséquence, il devient nécessaire d’estimer l’impact que les changements environnementaux vont avoir sur l’Arctique et notre planète. La neige saisonnière est l’une des composantes les plus critiques et les moins étudiées de la cryosphère arctique. Après l’océan, la neige est la deuxième plus grande interface entre l’atmosphère et la Terre. Étant donné que la neige est en constante évolution en fonction de la température, c’est un indicateur très sensible des conditions climatiques. Afin de déterminer l’impact des changements climatiques, il faut des séries temporelles intégrant différents types de données (physiques, chimiques et biologiques). De nombreux échantillons doivent être collectés, y compris l’échantillonnage des précipitations Avec le programme pluriannuel Micro Life2, nous proposons de fournir de telles données afin de répondre à une série de questions liées à l’écologie microbienne ainsi qu’à l’adaptation au changement. La connaissance de l’importance relative des processus de colonisation, de la sélection post-dépôt, de l’activité hivernale et de la redistribution microbienne dans les accumulations de neige est essentielle afin de mieux évaluer et prédire le rôle des microorganismes dans les environnements arctiques.